Our Blog

“Au fait, pourquoi vous avez postulé à la J.E., vous ?”  Réponse unanime de mes 25 collègues junior-entrepreneurs à Europe Etudes : “pour le CV !”. Bizarrement, je m’en étais doutée.

Nul ne peut nier qu’une expérience en Junior-Entreprise est une richesse inéluctable et inédite d’un point de vue professionnel. Qui, à 20 ans, peut se targuer d’évoluer dans une structure comparable à une PME de plus de 40 ans et de presque 30 salariés ? Qui, après un DUT, peut affirmer sans mentir traiter au quotidien avec de grands groupes nationaux sur de réelles problématiques marketing ? Qui, en sortant de prépa, peut afficher un réseau professionnel de plus de 320 entreprises ? Eh bien, nous !!!
Autant d’arguments que nous avançons d’ailleurs chaque rentrée à nos futurs recrues pour les attirer dans nos filets. Et compte tenu du nombre croissant de candidatures, l’argumentaire est efficace.

Seulement, voilà : à part narrer quelques légendes colportées d’années en années dans notre bureau (“il paraît qu’un des fondateurs d’Europe Etudes est DG chez Stabilo France !” ; “Moi je sais qu’un ancien de chez nous s’est vu proposer deux CDI dès la 2A” ; “Tu savais que c’est à Europe Etudes que Bill Gates a eu l’idée de développer Windows ???”), nos équipes se trouvent chaque année bien dépourvues lorsque la question piège en amphi de présentation de la J.E. fut venue : “mais concrètement, vous n’auriez pas des chiffres précis sur l’insertion professionnelle des anciens d’Europe Etudes ?”.  TIN TIN. Non. On en a pas. PAS. DE. CHIFFRES. Un comble pour une association qui se dit réaliser des études de marché toute la journée !

C’est un dur constat auquel notre équipe a dû faire face : encore aucune enquête sur le devenir professionnel des anciens junior-entrepreneurs de notre structure n’avait encore été réalisée. Ni une, ni deux, nous avons profité de l’étude nationale lancée par la CNJE, l’organisme qui chapeaute l’ensemble des 165 juniors-entreprises françaises, pour en apprendre plus sur l’impact de l’expérience Europe Etudes sur l’insertion de ses “anciens”. Et on vous dévoile le résultat en une infographie :

Europe Etudes et insertion pro-3

Conclusion : on ne nous avait pas menti ! Entrer à Europe Etudes, c’est s’assurer d’être employé avant sa sortie de l’école la plupart du temps (67% des cas) à des postes à hautes responsabilités (66% d’emplois de cadres décrochés pour la première embauche) et quasi automatiquement en CDI (85%) ! N’attendez-plus, postulez !