Our Blog

0

Par Etienne Depaulis, co-fondateur de SIAJE (Source de l’article)

Cette semaine nous allons du côté de Strasbourg, pour interviewer une Junior-Entreprise qui vient tout juste de changer de nom et donc d’identité visuelle :

Pouvez-vous présenter en quelques mots votre Junior-Entreprise ? Quels sont ses points forts sur le marché actuel ?

Créée en 1973 sous le nom de CEREGE puis renommée Strasbourg Junior Conseil en 2007, Europe Etudes est la première Junior-Entreprise créée en Alsace.
Nos domaines de compétence sont tous les domaines enseignés de façon significative dans l’école (Marketing, Management du Développement Durable, Finance, Comptabilité, Logistique, Ressources Humaines, Communication…)
Le point fort de notre Junior-Entreprise est sans aucun doute sa diversité ; aidés par une école au programme généraliste, nous proposons une offre variée. Il est vrai que notre spécialité première réside dans les études marketing, de faisabilité ou encore de notoriété… Toutefois, notre offre passe aussi par la réalisation de plans de communication, de business plans mais comprend également des conseils dans le domaine de la finance.

Quels sont les défis auxquels votre Junior-Entreprise doit faire face aujourd’hui ? Et demain ?

Notre défi principal est aujourd’hui de développer notre image que ce soit en interne auprès des étudiants ou aussi bien en externe auprès des professionnels. Ce développement doit être fait de manière équilibrée. Il faut en effet tenir compte de l’importance de l’interrelation entre développement externe et développement interne : il nous faut dans le même temps séduire les élèves de l’école pour conséquemment être capable de répondre à des demandes que nous espérons de plus en plus nombreuses.

Il faudra donc à moyen terme continuer ce développement harmonisé tout en maintenant notre rigueur en matière de qualité. Cela passe par la définition et l’application précise de nos process.

Quelles sont les pistes de développement sur lesquelles vous travaillez actuellement ? Dans quel but ?

En interne, nous sommes actuellement en train de développer un pôle International dont le rôle sera d’améliorer notre notoriété à travers l’Europe. Quel meilleur endroit que Strasbourg, capitale européenne, pour lancer un tel projet ?

Ce projet commence d’ailleurs à porter ses fruits en externe : nous comptons en effet un nouveau partenaire depuis environ 6 mois : LSM Conseil, Junior-Entreprise de l’Université de Louvain, en Belgique.
Le but de ce développement est bien sûr de participer à des projets communs avec des partenaires étrangers et ainsi partager des savoirs, des idées ou encore des process.

Dans quelle direction pensez-vous que le mouvement des Junior-Entreprises pourrait s’orienter dans les prochaines années ?

La CNJE est un organisme vivant et dynamique animant très bien le groupe que forme ses membres. Elle est un ciment nécessaire à la cohésion, la rencontre et le partage parmi les Junior-Entreprises. D’une manière générale, l’esprit associatif et pédagogique que cultivent les Junior-Entreprises est une valeur phare qu’il ne faut absolument pas négliger. La CNJE tire donc sa légitimité du lien associatif et didactique qu’elle représente.

Toutefois, elle doit être dans ce sens peut-être plus proche de ses membres. Le fonctionnement et les différents process émanant de la CNJE peuvent paraître encore assez opaques. Plus de dialogue permettrait sûrement plus de clarté et une meilleure compréhension des règles que la CNJE énonce.
Malgré tout, l’axe de développement de la CNJE ne peut être que positif, les nouvelles Junior-Entreprises membres profitant pleinement des valeurs associatives et pédagogiques de la Confédération.

Si vous aviez un conseil à donner à une Junior-Entreprise qui se lance en ce moment, quel serait-il ?

Déjà, soyez courageux et n’hésitez pas à vous lancer ; c’est une expérience très enrichissante professionnellement mais aussi personnellement. Elle ne peut vous être que bénéfique ! Ensuite, restez modestes et, comme le dit La Fontaine : ne cherchez pas à jouer à la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf ; sachez vous développer au bon rythme, être patients et ne pas vous atteler à des projets démesurés. Toute chose viendra en son temps ! Enfin, pensez associatif ; un des points les plus importants est la cohésion au sein de votre équipe. Sans pour autant être identiques, il est important que les membres d’une Junior soient soudés pour progresser ensemble.

Vous venez de changer le nom de votre Junior-Entreprise. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de ce choix ?

Depuis le 7 Septembre 2011, Strasbourg Junior Conseil se nomme donc Europe Etudes. Ce nouveau nom, témoin d’une volonté d’ouverture toujours plus grande, traduit également le dynamisme de notre Junior-Entreprise ; notre volonté d’ouverture européenne se voit désormais clairement dans notre identité.
De plus, après avoir récupéré le label « Junior-Entreprise » en 2010, notre structure est en pleine croissance et nos objectifs sont de plus en plus optimistes. Ce nouveau nom et ce nouveau logo, plus modernes, se veulent être des marqueurs visibles de notre ambition.

Equipe Europe-Etudes 2010/2011

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *