Our Blog

0

Chaque association étudiante, peu importe son secteur, sa taille et sa réussite est confrontée chaque année au même problème : la passation. Celle-ci consiste en la transmission de la gestion de l’association d’une génération à une autre et expose chaque année les Junior-Entreprise aux risques de perte de connaissances et de non renouvellement des effectifs.

En effet, contrairement  à une entreprise, une association étudiante doit composer avec la maquette d’étude de l’école à laquelle elle est intégrée. Pour une école supérieure de commerce, celle-ci consiste en une formation en trois ans comprenant un semestre ou une année d’étude à l’étranger. Ce format conduit à un renouvellement fréquent des membres d’associations qui ne passent en général pas plus d’un an et demi dans celles-ci. Les nouveaux arrivants recevant uniquement une formation directe de la génération précédente.

Les dangers liés à la passation, les Junior-Entreprises les ont bien cernés et mettent depuis des années l’accent sur leur processus de ressources humaines qui est donc essentiel pour la pérennité de la structure. A l’instar des entreprises, celles-ci possèdent un pôle chargé du renouvellement des effectifs et de la passation des connaissances ; ce processus est connu sous le nom de R.F.P.

R.F.P : Recrutement, Formation, Passation

Ces mots correspondent aux trois phases cruciales pour la survie et l’évolution d’une Junior-Entreprise au fil des années et forment la plus grande partie du pôle ressource humaine. Pour en savoir plus, Europe Etudes vous propose de suivre la première partie de ce processus avec comme exemple son recrutement actuel.

Cette mini-série sera composée de cinq épisodes articulés autour des différentes phases du recrutement à Europe Etudes, Junior-Entreprise de l’Ecole de Management de Strasbourg.

 

Par Adrien Bert, Responsable Communication d’Europe Etude